Skip to Content
»
ThEC13 : communiqué post-conférence

ThEC13 : communiqué post-conférence

iThEC clôt la conférence ThEC13 au CERN sur un constat de succès en lançant un appel à la coordination internationale sur des projets d'envergure.

La conférence internationale ThEC13 portant sur l'énergie du thorium et la destruction des déchets nucléaires, organisée par iThEC (international Thorium Energy Committee) et qui s'est déroulée du 27 au 31 octobre 2013, sous les auspices du CERN, s'est achevée sur un bilan très encourageant.

La conférence a réuni près de 200 participants en provenance d'une trentaine de pays dans le but de faire le point sur les récentes avancées des technologies du thorium qui doivent permettre de doter l'humanité d'une source d'énergie sûre, abondante et respectueuse de l'environnement, ainsi que d'une solution concrète à la gestion des déchets nucléaires comme alternative crédible à leur enfouissement.

En plus des 200 scientifiques réunis dans le Globe de la Science et de l'innovation, environ 700 personnes ont suivi la retransmission en direct sur le Web de la première journée, alors qu'au total 4300 personnes se sont connectées durant les trois jours suivants.

La conférence a suscité également l'intérêt de l'industrie et du monde politique. AREVA et Solvay, sociétés françaises, ont ainsi profité de cette occasion pour annoncer un accord de coopération sur le thorium, une première dans le paysage industriel européen.

ThEC13 a eu le plaisir d'accueillir plusieurs personnalités telles que M. Pascal Couchepin, ancien Président de la Confédération helvétique, le Dr. Hans Blix, ancien directeur général de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA) qui a mis en exergue les caractéristiques anti-prolifération des centrales utilisant le thorium, le Prof. Carlo Rubbia, prix Nobel de physique, inventeur de l'Amplificateur d'Energie (ADS), ainsi que le directeur général du CERN, qui se sont tous exprimés sur la nécessité de poursuivre activement la recherche et le développement dans ce domaine.

Les enseignements tirés de la conférence relèvent l'importance de la coopération internationale et la mise en commun de ressources pour des projets d'envergure. Les techniques nécessaires à la réalisation des projets tels que l'ADS ne nécessitent par ailleurs pas de révolution, mais sont dans l'ensemble connues. Les grands pays en développement comme la Chine et l'Inde, présents à la conférence, cherchent des solutions pour ralentir leur escalade dans l'utilisation des énergies fossiles, qui asphyxient progressivement la planète.

Enfin, la capacité des incinérateurs au thorium à diminuer de manière importante la radiotoxicité, la durée et le volume des déchets nucléaires ne saurait être sous-estimée et émerge comme un des principaux arguments en faveur de ces systèmes.

Le comité d'organisation salue le succès de la conférence ThEC13 qui a pu démontrer l'intérêt croissant pour ces technologies et leur donner un nouvel élan et annonce une nouvelle conférence sur le thème du thorium à Genève dans 2 ans.

iThEC est une association à but non lucratif, basée à Genève, qui fait la promotion de l'utilisation du thorium pour la destruction des déchets nucléaires et comme source d'énergie nucléaire alternative, sûre, durable et résistante à la prolifération.