Skip to Content
»
1ères Rencontres du Léman

1ères Rencontres du Léman

La canicule qui nous frappé cet été ne pouvait mieux constituer le cadre météorologique des Premières Rencontres du Léman, un événement impulsé par la toute nouvelle Banque du Léman créée à Genève l’an passé, en partenariat avec la FEDRE.

Le vendredi 2 octobre 2015, deux mois avant le grand raout parisien de la COP21, chercheurs, spécialistes de la question de l’eau, climatologues, acteurs économiques et politiques locaux se sont ainsi réunis pour débattre des enjeux du changement climatique sur le système Léman-Rhône, de ses conséquences économiques et des stratégies d’adaptation envisagées.

Une conférence à la Société Nautique de Genève qui, compte tenu de son actualité « brûlante » et de l’intérêt suscité, devrait marquer le commencement d’une série de rendez-vous pensés comme des temps de partages et de réflexions sur le thème de l’eau.

La rencontre, animée par Claude Haegi, Président de la Fondation Européenne pour le Développement Durable des Régions (FEDRE), en collaboration avec Marjorie Théry (journaliste économique à l’AGEFI), s’est déroulée en présence de Stéphanie Paix, Président de la Banque du Léman et Christian Lefaix, Directeur général de la Banque du Léman.

Transcendant la gesticulation circonstancielle ou les effets d’annonce, et loin des scénarii catastrophes, cette première réunion a su mobiliser l’audience à travers des apports scientifiques et économiques et prouver qu’elle répondait bien à des attentes réelles. Loin de relancer le débat obsolète sur les causes du changement climatique observé, elle s’est concentrée autant sur les études du climat, que sur celles des solutions. « Fini les combats d’arrière-garde menés par les climato-sceptiques, il est essentiel aujourd’hui de s’interroger sur les actions à mener, et là aussi le point de vue des scientifiques est indispensables » explique Claude Haegi, qui animait avec passion le débat ce jour-là.

Parmi les intervenants présents :

  • Martin Beniston, Directeur de l’Institut des Sciences et du Développement Durable de l’Université de Genève
  • Jean-François Donzier, Directeur Général de l’Office International de l’Eau
  • Christian Bréthaut, Chercheur à l’Université de Genève et Coordinateur du projet de recherche GOUVRHÔNE
  • François Pasquini, Directeur du Service de l’Ecologie de l’Eau du canton de Genève
  • Pascal Gross, Président des Forces Motrices Valaisannes
  • Frédéric Storck, Directeur de l’énergie Compagnie Nationale du Rhône (CNR).
  • Fabrice Beignon, Attaché de bassin Rhône-Méditerranée & Corse, EDF.

Durant ces échanges, Léman et Rhône ont été appréhendés comme de véritables terrains d’observation des évolutions climatiques, sociales et culturelles, tout en incluant leur dimension transfrontalière.

Lire le compte-rendu de Marjorie Théry dans L'Agefi du 5 octobre